Les industriels peuvent demander à l’Agence de l’environnement et de la maîtrise de l’énergie (ADEME) de prendre en charge l’audit d’effacement de leur consommation électrique. À condition toutefois de déposer un dossier en temps voulu…

Audit pris en charge par l’ADEME : jusqu’au 5 octobre 2022 !

Pour alléger les contraintes sur le réseau électrique, les industriels peuvent recourir au dispositif d’effacement (partiel ou total) de leur consommation électrique.

Pour rappel, l’« effacement » est la capacité d’un site consommateur d’électricité à réduire ponctuellement sa consommation par rapport à sa consommation habituelle, ou à reporter son besoin en dehors du pic de consommation électrique. En contrepartie, les industriels qui acceptent de mettre en œuvre ce dispositif perçoivent une « rémunération ».

Pour inciter un plus grand nombre d’acteurs industriels à y recourir, l’Agence de l’environnement et de la maîtrise de l’énergie (ADEME) propose de réaliser un audit de leurs sites.

Attention : les industriels souhaitant bénéficier de la prise en charge de cet audit par l’ADEME ont jusqu’au 5 octobre 2022 pour déposer leur candidature !

À titre d’exemple, d’après l’ADEME, la rémunération offerte dans le cadre du dispositif « d’effacement » est de 28 800 € de prime fixe par an et de 138 € de prime variable par heure d’effacement (chiffrage version 2021) pour un site industriel disposant des caractéristiques suivantes :

1 500 kW de puissance souscrite ;1 150 kW de puissance effaçable ;disponibilité sur une année civile du lundi au vendredi, hors jours fériés, de 7 heures à 17 heures avec 4 heures d’effacement maximum par jour.

Source : Actualité de l’ADEME du 5 septembre 2022 : « L’ADEME propose aux industriels de prendre en charge l’audit d’effacement de leur consommation électrique »

Industriels : un audit pour réduire la facture d’électricité © Copyright WebLex – 2022

Generated by Feedzy