En venant au bureau ce matin, vous avez assisté à l’incendie d’une imprimerie : malgré l’intervention des pompiers, l’entrepôt est complètement parti en fumée ! Face à ce triste spectacle, on se pose tous nécessairement cette question : comment prévenir les risques d’incendie dans l’entreprise ? Au-delà des extincteurs obligatoires, faut-il mettre en place des détecteurs, des dispositifs de désenfumage, etc. ? Autrement dit, quelles sont vos obligations ?

Faire le point sur le matériel nécessaire

Munissez-vous d’extincteurs. Parce que vous devez prendre toutes les mesures nécessaires pour que tout commencement d’incendie puisse être rapidement et efficacement combattu, vous devez entreposer dans vos locaux des extincteurs (vérifiez ou faites vérifier régulièrement leur bon état de fonctionnement) en nombre suffisant. Bien entendu, ces extincteurs doivent être signalés avec précision dans l’entreprise.

Pensez aux alarmes incendie. Un dispositif d’alarme sonore doit être mis en place dans les établissements dans lesquels peuvent se trouver occupées ou réunies habituellement plus de 50 personnes, ainsi que ceux, quelle que soit leur importance, où sont manipulées et mises en œuvre des matières inflammables. Quoiqu’il en soit, et au-delà de ces obligations, installer des systèmes d’alarme ne peut que renforcer la sécurité de vos locaux et la prévention des incendies.

          Le saviez-vous ?

Il existe des formations et des stages qui ont pour objectif de former les salariés à la manipulation des moyens de premiers secours en toute sécurité. Un bon moyen de sensibiliser à la sécurité incendie dans l’entreprise…

Faire le point sur les consignes de sécurité

Formalisez les consignes incendie. Tout d’abord, vous devez indiquer au moyen d’une signalisation adaptée les endroits où sont localisées les installations destinées à prévenir les incendies. Ensuite, pensez à mettre en place et afficher de manière apparente des consignes de sécurité incendie (obligatoire pour les établissements dans lesquels se trouvent occupées ou réunies habituellement plus de 50 personnes, ainsi que ceux, quelle que soit leur importance, où sont manipulées et mises en œuvre des matières inflammables), consignes qui indiquent :

le matériel d’extinction et de secours qui se trouve dans le local ;les instructions pour l’évacuation rapide des personnes et les responsables en charge de diriger cette évacuation ;les personnes en charge de la manipulation des dispositifs anti-incendie ;les modalités et moyens d’alerte, les coordonnées des services de secours et les personnes chargées d’aviser les sapeurs-pompiers dès le début d’un incendie ;les mesures spécifiques liées à la présence de personnes handicapées ;les exercices au cours desquels les travailleurs apprennent à utiliser ces espaces ;le devoir pour toute personne qui aperçoit un début d’incendie, de donner l’alarme et de mettre en œuvre les moyens de premiers secours, sans attendre l’arrivée des travailleurs spécialement désignés.

A noter. La consigne de sécurité incendie doit être communiquée à l’inspection du travail.

          Le saviez-vous ?

Même si votre entreprise n’est pas soumise à l’obligation de disposer d’une consigne de sécurité incendie, vous devez, néanmoins, établir obligatoirement une consigne permettant l’évacuation rapide des personnes occupées ou réunies dans les locaux.

Faites des « exercices incendie ». Faites régulièrement des « exercices incendies » périodiques (obligatoires, et à faire tous les 6 mois, dans les entreprises soumises à l’obligation de mise en place de consignes de sécurité incendie) pour valider les manœuvres d’évacuation et entraîner vos équipes aux exercices d’évacuation, apprendre à localiser les espaces d’attente sécurisés ou espaces équivalents, valider le bon fonctionnement de l’alarme sonore, etc.

A noter.Pour les locaux neufs ou qui viennent d’être réaménagés, les premiers exercices doivent être réalisés dès les premiers jours de l’occupation.

Pensez au registre incendie. Formalisez un registre incendie, mis à jour régulièrement, et tenu à la disposition de l’inspection du travail, dans lequel vous mentionnerez les informations relatives à l’organisation à mettre en œuvre en cas d’incendie, les dates des exercices et essais périodiques (évacuation et extincteurs).

Faire le point sur l’aménagement des locaux

Pensez aux évacuations ! Les bâtiments et locaux doivent, par principe, être conçus et réalisés de telle manière que l’évacuation rapide des occupants est possible, dans des conditions de sécurité optimale. De la même manière, la conception de ces locaux doit permettre un accès facilité aux services de secours et de lutte contre les incendies et une limitation de la propagation des incendies à l’intérieur comme à l’extérieure des bâtiments.

          Le saviez-vous ?

Pour les bâtiments neufs (permis de construire ou déclarations de travaux déposés après le 9 mai 2012), des dispositions spécifiques sont à prévoir pour l’évacuation des personnes handicapées : ces bâtiments sont dotés, à chaque niveau, d’espaces d’attente sécurisés ou d’espaces équivalents, qui permettent d’accueillir, avant leur évacuation, les personnes handicapées ayant besoin d’une aide extérieure (ils doivent offrir une protection contre les fumées, les flammes, le rayonnement thermique et la ruine du bâtiment pendant une durée minimale d’une heure).

Le système d’alarme sonore de l’entreprise doit, en outre, être complété pour être adapté aux personnes handicapées employées dans l’entreprise, de manière à ce qu’elles puissent avoir accès à l’information nécessaire en toutes circonstances.

Faites le point sur les dégagements. Vos locaux doivent comporter des dégagements (portes, couloirs, escaliers, rampes…), répondant à des normes précises, répartis de manière à permettre une évacuation rapide, aucun objet ou matériel ne devant faire obstacle à la circulation des personnes.

Faites le point sur le désenfumage. Sachez que les locaux de plus de 300 m² situés en rez-de-chaussée et en étage, les locaux de plus de 100 m² aveugles, les locaux situés en sous-sol ainsi que tous les escaliers doivent comporter un dispositif de désenfumage.

Faites le point sur vos installations de chauffage. Les installations de chauffage et d’alimentation en eau chaude ne doivent pas présenter de risques, ni aggraver les risques d’incendie ou d’explosion.

          Le saviez-vous ?

Les locaux où sont entreposées des matières inflammables ou explosives doivent faire l’objet d’une surveillance toute particulière. Ils ne doivent contenir aucune source d’ignition telle que foyer, flamme, appareil pouvant donner lieu à production extérieure d’étincelles, ni aucune surface susceptible de provoquer par sa température une auto-inflammation des matières précitées. Ils doivent disposer d’une ventilation appropriée permanente et les portes de ces locaux doivent ouvrir vers l’extérieur.
Si un poste de travail est situé à proximité, il ne doit pas se trouver à plus de 10 mètres d’une issue donnant sur l’extérieur ou sur un local donnant lui-même sur l’extérieur.

A retenir

Ne négligez pas les moyens de prévention et de lutte contre les incendies : extincteurs, alarmes sonores, etc. Mettez en place des consignes incendie et affichez-les de manière à ce qu’elles soient suffisamment visibles dans l’entreprise.

J’ai entendu dire

Faut-il un nombre minimum d’extincteurs dans l’entreprise ?

Voici ce que prévoient les textes en la matière : vous devez prévoir au moins 1 appareil par niveau et au moins 1 extincteur portatif à eau pulvérisée d’une capacité minimale de 6 litres pour 200 m² de plancher

Sources

Articles R 4216-1 à R 4216-34 et R 4227-1 à R 4227-57 du Code du Travail (obligations en matière de risques d’incendie et d’évacuation)