Par principe, certains produits ne peuvent pas faire l’objet d’une publicité télévisée. C’est par exemple le cas du tabac, de la plupart des boissons alcoolisées, mais aussi du cinéma… Cependant, la crise sanitaire ayant fortement impactée l’industrie du cinéma, le Gouvernement a consenti à une exception…

Publicité pour le cinéma : une expérimentation prolongée

En 2020, pour aider l’industrie du cinéma à se relancer après le premier confinement, le Gouvernement a décidé d’appliquer une exception temporaire à l’interdiction de diffuser de la publicité télévisée en rapport avec le cinéma.

Du fait des confinements qui ont suivis, cette exception, qui devait prendre fin au 6 février 2022, avait déjà était prolongée jusqu’au 6 octobre 2022.

Cette possibilité temporaire de diffuser ce type de publicité devait permettre au Gouvernement de se prononcer sur une éventuelle pérennisation du dispositif. En ce sens, un rapport était attendu durant l’été pour mesurer les effets de cette expérimentation.

Paru en juillet 2022, il souligne « le caractère atypique de la période, d’une part, et l’insuffisance de données, d’autre part ». Le Gouvernement préfère donc reporter à nouveau l’échéance de cette expérimentation, qui doit désormais prendre fin le 6 avril 2024.

Source :

Décret n° 2022-1290 du 3 octobre 2022 prorogeant l’autorisation de la publicité télévisée en faveur du cinémaRapport à la Première ministre relatif au décret n° 2022-1290 du 3 octobre 2022 prorogeant l’autorisation de la publicité télévisée en faveur du cinéma

Publicité : le grand écran dans le petit ! © Copyright WebLex – 2022

Generated by Feedzy