L’Agence de l’environnement et de la maîtrise de l’énergie (ADEME) vient de publier des recommandations pour inciter au reconditionnement de certains produits numériques, notamment pour des raisons écologiques. Que préconise-t-elle ?

Quand « économies » rime avec « environnement »…

L’Agence de l’environnement et de la maîtrise de l’énergie (ADEME) a enquêté sur 5 familles de produits numériques : smartphones, tablettes, ordinateurs fixes et portables, et consoles de jeux.

À l’issue de cette enquête, elle invite à recourir plus fortement au reconditionnement de ce type de produits.

À titre d’exemple, elle explique qu’un ordinateur portable reconditionné permet d’éviter l’extraction de 127 kg de matière par année d’utilisation par rapport à un ordinateur portable neuf.

Dans son rapport, l’ADEME émet les recommandations suivantes :

pour les reconditionneurs :○ ne pas systématiser les changements de pièces et privilégier les pièces de rechange de seconde main ;○ optimiser le conditionnement par son volume, sa masse et ses matériaux ;○ reconditionner au plus près de son marché avec des produits issus du même marché ;pour les plateformes de distribution :○ organiser la reprise des équipements remplacés pour augmenter la taille du gisement ;○ mettre en avant les produits en circuit court ;○ mettre en place, avec les reconditionneurs, une offre de SAV (service après-vente) ou d’économie de la fonctionnalité qui permet de ne pas remplacer les pièces systématiquement en amont.

Source : Actualité de l’ADEME du 9 septembre 2022 : « Reconditionnement des produits : connaître et améliorer les pratiques pour augmenter les bénéfices environnementaux »

Reconditionnement des produits : vive l’environnement ! © Copyright WebLex – 2022

Generated by Feedzy