Pour régler un litige en rapport avec un contrat de vente de produits agricoles ou alimentaires, il faut, avant de saisir un juge, soumettre le problème au comité de règlement des différends commerciaux agricoles. Certaines filières échappent toutefois à cette procédure. Lesquelles ?

Une exemption pour 6 filières agricoles

Par principe, en cas de litige portant sur un contrat ayant pour objet la vente de produits agricoles ou alimentaires, vous devez commencer par tenter de régler le problème dans le cadre d’une procédure de médiation.

En cas d’échec, et avant de saisir un juge, vous devrez faire appel au comité de règlement des différends commerciaux agricoles (CRDCA), sauf si vous relevez de l’une des filières suivantes :

la filière céréalière ;la filière des semences et plants ;la filière des oléagineux et des plantes riches en protéines (protéagineux, légumes secs luzerne déshydratée) à l’exclusion de la filière oléicole ;la filière des fruits et légumes frais ;la filière des bananes dessert vendues à l’état frais ;la filière des pommes de terre vendues à l’état frais.

Source : Décret n° 2022-263 du 26 février 2022 fixant la liste des filières exemptées du recours obligatoire au comité mentionné à l’article L. 631-28 du code rural et de la pêche maritime et portant divers mesures d’application

Recours au comité de règlement des différends commerciaux agricoles : obligatoire ? © Copyright WebLex – 2022